Ghjurnati "L'ARTI DI A MIMORIA"

Publié le


Journées « L’ARTI DI A MIMORIA »

 

Du  3 au 7 août 2006

 

 

L’Associu Mimoria Viva et A Cunfraternita di San Larenzu sont deux associations qui oeuvrent à la préservation et à la valorisation du patrimoine religieux, historique et local du village de Peri et au-delà, de la vallée de la Gravona et de l’ensemble de la Corse.

 

C’est dans cet esprit qu’elles organisent dans la première semaine du mois d’août cinq jours d’animation appelés « L’ARTI DI A MIMORIA ».

 

 

Il s’agit de mettre à l’honneur des hommes et des femmes qui utilisent leur mémoire dans leurs activités, leurs métiers, leurs passions. Il s’agit de leur mémoire personnelle certes,  mais aussi de la mémoire de leur peuple, transmise fidèlement d’une génération à l’autre, à travers leurs savoir-faire et leurs savoir-être, la langue et la culture corses y ont, naturellement,  une place de choix.

 

 

Bien entendu les artisans, les bergers, les agriculteurs, les producteurs, les conteurs, les éditeurs, les écrivains, les historiens, les artistes-peintres, les photographes,  les gens de théâtre, les poètes,  les musiciens, les chanteurs et improvisateurs, toutes les personnes qui, à titres divers,  font œuvre de mémoire, seront les bienvenus.

 

 

Ces journées s’adressent à tous les publics, du plus jeune au plus âgé et notamment aux enfants à travers des ateliers-création à partir du fonds  légendaire local.

 

 

Dans le décor architectural authentique d’un petit village, les différentes animations ont lieu sur les places, les parvis, dans les ruelles, dans une magnifique chapelle du XVe siècle…

 

 

Fidèle à notre tradition d’hospitalité et d’ouverture aux autres transmise par nos anciens, il s’agit d’imaginer, à travers la création contemporaine insulaire sous tous ses aspects,  des lieux de rencontre, d’échange et de partage.

 

 

Notre objectif est de montrer le formidable pouvoir de création qu’offre la mémoire collective.

 

 

Plus que jamais, aujourd’hui, pour pouvoir écrire demain, nous avons besoin des hommes-mémoire.

 

 

Publié dans Attualità

Commenter cet article